Réduire la part de chauffage dans la consommation d'énergie - smartgreen
consommation d’énergie
Réduire la part du chauffage dans la consommation d’énergie

Le logement : un véritable enjeu énergétique

La consommation d’énergie finale en France est réalisée sur 3 grands secteurs, sensiblement du même ordre de grandeur :
– Les transports,
– L’industrie,
– Les bâtiments tertiaires et résidentiels.

A eux seuls les bâtiments résidentiels représentent près de 30 % de la consommation d’énergie.
Le chauffage constitue les 2/3 de l’énergie consommée dans le résidentiel.
La part du chauffage des logements est donc considérable dans la consommation d’énergie nationale.

Un potentiel important d’amélioration

Contrairement aux transports et à l’industrie, nous disposons déjà de toutes les technologies pour réduire considérablement la consommation des nouveaux bâtiments. Une construction actuelle aura une consommation 4 ou 5 fois moindre qu’un bâtiment de 50 ans. Certains bâtiments présentent déjà un solde énergétique positif.
Un potentiel important d’amélioration de la consommation d'énergieCependant ces progrès spectaculaires se heurtent à l’ancienneté du parc. Il est constitué d’environ 30 millions de logements, dont plus de la moitié de maisons individuelles.
Ce parc est très hétéroclite d’abord par la qualité du bâti. Plus de la moitié a été construit avant 1974, année du premier choc pétrolier et présente des qualités d’isolation à l’origine très mauvaises. Le faible taux de destructions, environ 0,1 % par an, ne permet pas le renouvellement du parc. Cette donnée doit donc être intégrée dans toute politique énergétique.
Le parc de logement est également disparate quant aux énergies utilisées. Malgré les évolutions récentes plus de la moitié est chauffé par des énergies fossiles, fortement émettrices en CO2.

Le chauffage, source d’inconfort et de coût

Une étude récente montrait que la moitié des occupants d’un logement se plaignent du confort assuré par leur chauffage. Le constat le plus souvent exprimé est une température variable dans le temps et selon les pièces ou une température mal adaptée dans certaines pièces, trop basse ou trop élevée.
Par ailleurs l’évolution des prix de l’énergie relativement au pouvoir d’achat a fait apparaître la notion de précarité énergétique. La situation de précarité est constatée quand le budget énergétique dépasse 10 % des revenus d’un foyer. Actuellement on estime à 4 millions le nombre de ménages en état de précarité énergétique, ce qui est considérable.

Le budget énergétique moyen est de l’ordre de 15 € par m2 et par an, soit une facture annuelle de 1.000 à 1.500 €, ces chiffres étant évidemment très variables.
Le chauffage apparaît ainsi comme un poste de coût important, tout en ne donnant pas pleine satisfaction.

La maîtrise de l’énergie : un ensemble de solutions

Maîtriser la consommation de chauffage des logements existants est ainsi un enjeu national pour se rapprocher des objectifs du Grenelle de l’environnement et de la COP21.Pour l’utilisateur c’est viser une réduction de sa dépense énergétique tout en améliorant ses conditions de confort.
La maîtrise de la consommation d’énergie : un ensemble de solutionsCes objectifs passent par la rénovation énergétique des logements existants. Celle-ci repose sur un ensemble de solutions portant à la fois sur la construction et les équipements techniques.
Une meilleure isolation du toit, des murs et des fenêtres contribuera bien sûr à plus de confort et d’économies. Toutefois ces mesures se heurtent à des contraintes techniques ne permettant pas d’atteindre les performances d’une construction neuve. Par ailleurs il s’agit le plus souvent de travaux lourds dont le temps de retour est supérieur à 20 ans.
La performance énergétique d’un logement suppose bien sûr un dispositif de chauffage bien dimensionné et offrant un bon rendement.
Enfin ces mesures doivent être impérativement complétées d’un système de pilotage adapté. Une régulation précise pièce par pièce, la programmation des températures en fonction de l’occupation et de l’usage de chaque pièce sont aujourd’hui des conditions indispensables pour une bonne maîtrise de sa consommation d’énergie et un meilleur confort.

WordPress Video Lightbox Plugin